Côté maison

Rien de tel que de pouvoir se poser chez soi ! C’est un leitmotiv que l’on retrouve de par le monde, au travers d’expressions aussi notoires que « Home Sweet Home » ou encore « There’s no place like Home ».
Même l’amoureuse des « tampons sur le passeport » que je suis, se délecte de poser sa besace dans un endroit doux et permanent à chaque retour.
C’est pourquoi, un point de chute rénové, aménagé à mon image a toujours fait partie de mes priorités. Ainsi, dès que j’ai été en mesure d’investir dans la pierre – au sens propre et au sens figuré -, je n’ai pas hésité une seconde.

Après maintes visites de vieilles demeures au charme certain mais que d’aucuns ont boudées tant elles sont dans des états de délabrement avancés, je jette, enfin, mon dévolu sur l’une d’elles en 2014 : une longère attenante d’un seul côté, dans un village calme, orientée plein sud.
Les travaux de rénovation vont bon train (en même temps que d’autres projets se mettent également en place), c’est fou ce que la passion peut fournir d’énergie, vous avez remarqué ? Tout en moi semble s’être multiplié : mes bras, mes jambes, mes neurones… J’ai même développé un don d’ubiquité 😉 blague à part, je ne réalise pas à quelle cadence mes journées se déroulent, cette année-là…
Il faut savoir que je voue une passion démesurée à la rénovation, la projection, la décoration, la création. Je suis servie avec cette demeure prometteuse !

Je voudrais partager, dans cette rubrique, avec vous, au moins partiellement, les travaux effectués ainsi que les créations originales qui lui donnent du cachet et surtout, qui lui confèrent les caractéristiques que j’ai toujours chéries : confort, lumière, chaleur… bref, toutes celles qui font d’une maison un foyer. Transition facile mais vraie : l’une de mes premières mises en place fut celle d’un foyer dans la pièce principale. Je peux vous dire qu’il réchauffe jusqu’aux tréfonds de l’âme… S’il est indéniable que faire naître et entretenir le feu dans l’âtre requiert patience et attention, il est tout aussi incontestable que sa chaleur, le crépitement des bûches qui se laisse écouter en douceur, le spectacle de ses flammes dansantes, les projections de ces dernières sur les murs en pierre bleue surpassent de loin la « chaleur froide » d’un radiateur amorphe, collé à un mur dans lequel il finit par se fondre…

Ce n’est là qu’un exemple de rénovation parmi tant d’autres que je vous laisse découvrir au fil des articles à venir…

Inspirez-vous et inspirez-moi 😉

Laisser un commentaire